Les jeux de casinos m’ont permis de guérir de ma rupture personnelle

Aujourd’hui, j’ai 23 ans, de quoi avoir encore la tête sur les épaules me direz-vous J mais depuis 3 ans, je suis un de ces joueurs de sport et de course compulsifs qui a perdu des milliers d’euros de son argent personnel, durement gagnés à travers sa profession professionnelle.

Tout a commencé lorsque mon partenaire m’a quitté un beau jour, lorsque je m’y attendais le moins et surtout d’une façon pas forcément la plus agréable puisqu’elle m’avait trompée avec mon meilleur ami, en qui j’avais grande confiance jusqu’à ce fameux dérapage. De ce fait, dès la nouvelle, j’ai glissé progressivement au fil des semaines dans un endroit sombre où le jeu m’a apporté une sorte de soulagement temporaire. Oui oui, quand je jouais, je pouvais oublier tous mes tracas personnels qui me faisaient tant de mal, même quand les jours passaient…

Tout mon jeu se faisait par le biais de comptes en ligne tels que par exemple Sportsbet où mon chèque de paie, à peine encaissé, disparaissait dans les heures suivant sa réception. J’ai même eu recours à des « prêteurs » pour emprunter de l’argent pour jouer, ce qui forcément m’a encore plus endetté.

J’ai eu quand même des moments au cours de cette période de 3 ans où j’ai réussi à abandonner pendant un mois ou deux et j’ai pu économiser assez d’argent pour acheter ce que je voulais acheter sans avoir à compter sur mes parents ou mes amis pour m’aider. Mais ces temps-là furent de courte durée car je restais toujours tenté d’utiliser l’argent restant sur mon compte bancaire pour m’adonner aux jeux en ligne. Je n’arrive toujours pas à croire que j’ai commencé ma vie comme ça, tout s’est déroulé extrêmement vite en fait, sans que je puisse m’en rendre compte. J’ai gaspillé l’argent que j’ai gaspillé, que je pourrais avoir une nouvelle voiture et un dépôt pour une maison maintenant si ce n’était pas pour le jeu.

Pour moi, après avoir partagé cette histoire, j’ai réussi à m’exclure de tous les bookmakers et sociétés de paris sportifs en ligne. Le plus dur, c’est que je ne peux même pas regarder le football à la télévision, lire le journal ou écouter la radio sans parier sur les publicités télévisées qui apparaissent juste devant mes yeux, cela me rend malade au point où je dois m’éloigner et prendre quelques respirations profondes et me rassurer que je ne vais pas me faire attirer.

Parfois, je me demande même si je suis réellement sorti de cet enfer d’addiction quand je ressens encore aujourd’hui certaines tentations à la vue de certaines publicités.

A mon âge de 23 ans, beaucoup d’entre vous diraient que je suis encore jeune et que j’ai encore de belles années devant moi qui m’attendent, et c’est vrai ! Mais, toutefois, il est temps pour moi de devenir un homme et d’affronter ma dépendance et ma faiblesse, il est temps de mettre ce triste et misérable passé de joueur compulsif derrière moi, il est temps de faire de mon mieux pour économiser autant d’argent que possible afin que je puisse vivre la vie que je veux vivre, il est temps de me mettre d’abord et mettre ma vie sur les rails, maintenant ou jamais. Vous-même vous le savez, le temps d’une vie est vraiment compté et il serait vraiment regrettable, pour moi surtout, de ne pas connaître les bons côtés de la vie !

Enfin, s’il y a une petite chose « positive » que je peux en tirer de toute cette histoire c’est que ça m’a permis de traverser plus facilement ma rupture douloureuse à laquelle j’ai dû me confronter et qu’aujourd’hui, je repars sur de meilleurs rails, en laissant chagrin d’amour et dépendance aux jeux d’argent, très loin de moi !