Surprise sur prise

De Notre Dame-de-Monts à Grues, du 4 au 8 Janvier 2012 (J145 – 149)
Distance parcourue: 2329 km

Plage de Notre dame du Monts, soleil doux, horizon dégagé… seuls parmi les mouettes sur des dizaines de kilomètres devant nous. Frappante différence avec la veille où nous avons terminé la marche en pleine tempête à nous abriter dans une forêt de pins !
« Une journée calme, pensons-nous. Une journée avec une plage droite et dégagée. Une journée où rien ne peut vraiment nous arriver». C’est en tout cas ce que nous pensions…

J145 - J149 ND du Monts - Grues (1)

Nous avançons donc tranquilement sur la plage et atteignons les 10 premiers kilomètres de notre étape, quand soudain, on remarque un homme qui se dirige droit vers nous. Cela peut sembler surprenant car la plage était bien dégagée, mais en toute franchise, on ne l’a pas vu venir. Il semble débarquer de nulle part. D’un pas assuré, il s’avance avec un grand sourire et tout à coup, ouvre les bras et lance : « Aurélie ! Laurent ! »
Laurent et moi, on se regarde, surpris.
- Heu, tu le connais ? me demande Laurent.
- Ben non. Et toi, tu le connais ?
- Non plus.
Mince… Rapidement, on passe en revue les amis, la familles, les connaissances, les personnes croisées récemment… mais non, on ne connaît pas cet homme. Lui, continue d’avancer vers nous, bras toujours ouverts, sourire toujours aussi lumineux. C’est fou comme dans ces moments-là, on se sent décontenancés. Qui cela peut bien être ?
L’homme est maintenant à notre hauteur.
- Vous ne me connaissez pas, mais moi, je sais qui vous êtes ! lance-t-il fièrement en laissant planer le suspense.
Avec son regard espiègle, on sent que l’homme s’amuse beaucoup, tandis que nous, on est tout gênés, on ne sait pas comment réagir.
- Je suis votre aventure depuis le début ! Je suis belge, alors Bray-Dunes, je connais bien… Au fait, je m’appelle Maxence !
Laurent et moi, on est cloués sur place. Mais, comment a-t-il fait pour nous trouver ainsi ? Comment savait-il qu’on passerait ici, à cet instant ?
En fait, il n’était sûr de rien mais Maxence est doté de trois atouts majeurs : perspicacité, ténacité et une âme de môme, celle qui est nécessaire pour jouer à la chasse au trésor.
- Lorsque j’ai vu que vous approchiez de chez moi (j’ai quitté la Belgique pour la Vendée), nous explique-t-il, je m’suis dit : « Hors de question que je les manque ! » Alors je me suis basé sur votre dernier check-in d’hier, j’ai estimé votre heure de départ et votre vitesse de marche et je me suis dit que par ici, je ne pouvais pas vous rater ! En fait, ça fait 4 heures que je fais le guet !
On n’en revient pas…
- Et avant ça, je suis allé dans tous les bars des environs pour leur demander s’ils ne vous avaient pas vus. Je voulais être bien sûrs de quadriller toute la plage.

J145 - J149 ND du Monts - Grues (4)
Voilà, c’est le « phénomène Maxence » qui débarquait sur une plage trop tranquille de Vendée et qui venait nous apporter une dose d’énergie et d’humour de manière impromptue en partageant avec nous cette journée. Tout comme Jérôme, Régis, Françoise, Michel, Luc, François, Lucie et toutes ces personnes que nous avons croisées et que nous croiserons…
Ce sont ces instants inattendus qui font du Tour de France à pied un voyage extraordinaire au cœur même de notre pays.

Aurélie et Laurent
Epatés par tant de détermination !

Les marcheurs du jour (avec Maxence, bien évidemment): la maman de Françoise rencontrée à St Malo, et toute la famille Lewkowitz qui a récupéré le Tigre Bonheur (Valentine, Nicolas, Abel, Noé, Nine… et Crabe le Crabe !!)

Dons pour Handicap International (cumul au 8 janvier 2012 ): 4355€ Merci à deux de nos GDA (gentils donateurs anynonymes), Joël rencontré dans un café à Pornic alors que nous étions absolument trempés et gelés, Marie-Louise rencontrée aux danses bretonnes et à la famille Lewkowitz (toujours eux !! ;-)